Ophélie Backstage

Ça m'est venu sur le tard moi le théâtre, ce que je voulais c'est être invisible et habiter sous mon lit, rêver mes souvenirs, je ne voulais ne pas devenir inquiète si tôt... j'inventais des saisons et des romances muettes, j'avais peur...

Texte : Willy Play et Shakespeare

Mise en scène : Nicolas Guépin

Distribution :  Florence Merle

     Hamlet, ce soir au théâtre. Dans sa loge, qu’elle partage avec le Spectre, l’actrice qui joue Ophélie attend.

     « Pour moi ça se passe ici, seule – en face du miroir – il s’écoule en moyenne 36 minutes entre le moment où je sors de scène et le moment des saluts, c’est une moyenne... C’est long, seule, 36 minutes, tous les soirs, ça laisse le temps à Ophélie d’apparaître… 36 minutes tous les soirs, seule, en face d’Ophélie… »

     Face au miroir, tricotant et devisant sur Shakespeare et sa mysoginie, la fadeur d’Ophélie ou encore le théâtre vu des coulisses, elle se découvre avec humour et poésie cette comédienne – ouvrière spécialisée, comme elle aime se voir. Et la simple loge ou elle se trouve se peuple peu a peu de tout son univers, foisonnant, fou, féérique aussi.

 

Voici plus de mille ans que la triste Ophélie
Passe, fantôme blanc, sur le long fleuve noir

à partir de 14 ans

1h45

Monologue pour 1 comédienne et 1 Nikitouchka

Spectacle pouvant contenir des traces de Tchekhov

OPH8
OPH8
press to zoom
ophe7
ophe7
press to zoom
ophé11
ophé11
press to zoom
ophé12
ophé12
press to zoom
OPH9
OPH9
press to zoom
debut couleur
debut couleur
press to zoom